Translate

mercredi 23 août 2017

Record de longévité : Ces «papys» éternels : El Hadary, Drogba, Eto’o, Keita

El Hadary
À 42 ans et 39 jours, Roger Milla devenait le joueur le plus âgé de l'histoire de la Coupe du monde, en 1994 aux USA, avant que ce record de longévité ne soit battu, 20 ans plus tard, par le Colombien Faryd Mondragon, en 2014 au Brésil (43 ans et 3 mois). Aujourd’hui, ils ont nombreux les Africains à dépasser l’âge de «vétéran» (35 ans), au haut niveau, à l’image de El Hadary, Drogba, Eto’o, Keita, Zokora ou encore Demel.
Si la «coupure sur l’âge», pour désigner la réduction frauduleuse de l’âge réel, est monnaie courante en Afrique et que certains joueurs arrêtent ainsi «très tôt» leur carrière professionnelle, d’autres résistent jusqu’à la quarantaine. Ces derniers sont d’ailleurs très souvent capitaines dans les clubs où ils évoluent. L’hygiène de vie est certainement un facteur important pour ces joueurs qui s’imposent une grande discipline.
El Hadary, l’éternel Pharaon
Vainqueur de la Coupe d’Afrique des Nations en 1998, 2006, 2008 et 2010, Essameddine Kamal Tawfik El Hadary est une légende du football africain. À 44 ans, le gardien de but égyptien réalise une CAN 2017 plus que remarquable. L’éternel Pharaon a aidé ses jeunes coéquipiers à atteindre la finale de cette 31ème édition au Gabon, perdue face aux Lions indomptables du Cameroun (1-2). Évoluant toujours dans le championnat égyptien avec Wadi Degla, El Hadary est aujourd’hui le joueur le plus vieux en activité en Afrique, pour ne pas dire dans le monde.
L’inoxydable Didier Drogba
Didier Drogba
Didier Drogba a fait partie de l'équipe de Côte d'Ivoire de 2002 à 2014. Nommé capitaine de la sélection, dont il est le meilleur buteur de l’histoire (86 buts en 106 sélections), il a été deux fois finaliste de la Coupe d'Afrique des Nations, en 2006 et 2012. S’il a pris sa retraite internationale avec les Éléphants, après les phases finales de la CAN 2013 et du Mondial 2014, Drogbazooka continue de monnayer son talent. Après un passage à Impact Montréal au Canada (2015-2016), où il a inscrit 23 buts en 44 matchs, Didier Drogba (39 ans) prête désormais ses services au club américain de Phoenix Rising, avec déjà 4 buts en 5 matchs.
Seydou Keita, l’Aigle aux griffes d’acier
Seydou Keita
Il voulait continuer à jouer en sélection nationale du Mali jusqu’à 40 ans, mais il a finalement décidé de laisser la place aux plus jeunes, après l’échec à la CAN 2015 en Guinée équatoriale. Toutefois, Seydou Keita a encore du talent à revendre. Après avoir évolué en France, en Espagne, en Chine et en Italie, Seydoublen rejoint le club d'El Jaish au Qatar. À 37 ans, le Malien fait encore bonne impression. En 7 matchs, il a inscrit 3 buts dans le championnat qatari, en tant que milieu défensif. Jusqu’à aujourd’hui, personne ne sait, quand, comment et où Seydou Keita va arrêter sa carrière de footballeur professionnel. En tout cas, le natif de Lafiabougou a encore les jambes très solides.
Eto’o, un «Lion» ne meurt pas
Samuel Eto'o
Indomptable, impressionnant, imprévisible et surdoué, Samuel Eto’o Fils est un symbole de réussite du footballeur africain en Occident. Considéré comme l'un des meilleurs footballeurs au monde de sa génération et l'un des meilleurs joueurs africains de tous les temps, Samuel Eto'o a marqué plus de 130 buts en5 saisons avec le FC Barcelone. En 2014 à Chelsea, le Portugais Jose Mourinho le trouvait déjà «vieux», malgré ses 17 buts en 35 matchs toutes compétitions confondues. Il passera par la suite par Everton (2014-2015), puis Sampdoria (2015) et Antalyaspor, où il est en train de retrouver une nouvelle jeunesse. En 62 matchs toutes compétitions confondues, le Camerounais a inscrit 39 buts.
En plus de ces nombreuses stars, dont l’âge tourne autour de la quarantaine, on peut également ajouter des joueurs comme le gardien de but botswanais Modiri Marumo (41 ans) et ses compatriotes Dipsy Selolwane (39 ans) et Mompati Thuma (37 ans). Mais, aussi les Ivoiriens Guy Demel et Didier Zokora (36 ans).
Bréhima DIAKITÉ

mardi 22 août 2017

Diby Keita «Je suis rapide et percutant»

Diby Keita (Real Madrid)
Auteur de 7 buts la saison dernière avec l’Infantil A, Diby Keita (14 ans), va continuer l'aventure avec le Real Madrid. Pour le compte de la saison prochaine, le jeune joueur d'origine malienne évoluera avec les Cadet B du club Merengue. Un milieu de terrain très véloce, qui se distingue par sa vitesse et sa très bonne conduite de balle.
Rapide dans le débordement, sa projection offensive est par percussion en un contre un, qui font de lui un footballeur capable de mettre en déroute tout adversaire sur son passage. Du haut de ses 1m63 pour 50 kg, Diby Keita a une frappe et une très de bonne relance. Il est tout simplement, un joueur pétri de talent, qui fera certainement parler de lui avec la Casa Blanca. «Je suis rapide et percutant», a-t-il indiqué sur le site du Real Madrid.
Bréhima DIAKITÉ

Parcours du joueur
2017 : Cadet B Real Madrid
2016-2017 : Infantil A Real Madrid
2012-2016 : Rayo Vallecano
2008-2012 : Recas


Mamadou Samassa : «Se servir de Nantes pour la suite de la saison»

Mamadou Samassa (Troyes)
Samedi dernier, Mamadou Samassa a connu sa 32ème e apparition dans l’élite, lui qui y avait fait ses premiers pas avec son club formateur, l’En Avant de Guingamp. Aujourd’hui, le gardien est bien installé à l’Estac, heureux de travailler dur, mais surtout dans la bonne humeur. Lucide et décidé, il prend le recul nécessaire pour revenir sur ses débuts et celui de son club, en Ligue 1 Conforama.
Entretien.
Mamadou, dans quel état d’esprit se trouve le groupe après cette première défaite en championnat, face au FC Nantes ?
C’est toujours frustrant de perdre, surtout à domicile. Nous sommes tombés sur une équipe bien organisée qui nous a notamment gêné dans le pressing. Nous n’avons pas réussi à imposer notre jeu face à Nantes, c’était un jour sans, mais ce genre de rencontre ne peut que nous servir pour la suite de la saison. Ce qui est dommage, c’est qu’on aurait pu préserver le match nul, car même un point est important dans la lutte pour le maintien. Avant de jouer Bordeaux, notre bilan est d’une victoire, un match nul et une défaite. Pour entamer la saison, c’est malgré tout un bilan positif pour un promu.
Ce match contre Bordeaux, une équipe confirmée en Ligue 1, et avec beaucoup de potentiel comme celles précédemment jouées, comment l’abordez-vous ?
On sait que Bordeaux est une bonne équipe qui fait un début de championnat solide. Leur coach a une certaine philosophie de jeu, aime que ses joueurs jouent au ballon et soient bien organisés. On va donc s’appuyer sur nos erreurs et points positifs du dernier match pour préparer cette rencontre de la meilleure des manières. Le match référence à l’extérieur est évidemment celui réalisé à Nice, on aimerait rééditer ce genre de prestations en Gironde.
Samedi, au Matmut-Atlantique, vous allez croiser un certain Jocelyn Gourvennec que vous avez bien connu dans le passé…
Bien sûr, c’est un coach que j’ai eu pendant 6 ans à Guingamp. Je lui dois beaucoup car c’est lui qui m’a lancé dans le monde professionnel et m’a fait confiance en me faisant jouer. Ce sera un plaisir de le revoir.
Vous retrouvez la Ligue 1 Conforama, avec l’Estac, on vous imagine heureux...
C’est un bonheur de rejouer dans l’élite, avec ses équipes, ses joueurs et ses stades. Le niveau est évidemment différent mais c’est excitant. Tu ne peux pas te permettre de faire une erreur, tu dois rester concentré à chaque instant. Individuellement, les adversaires sont plus forts qu’à l’étage inférieur mais ce n’est que du bonus. Chacun essaie de se mettre au niveau, moi le premier.
D’ailleurs, à titre personnel, comment jugez-vous votre début de saison, êtes-vous satisfait de vos prestations et comment vous sentez-vous ?
Le championnat vient de débuter mais je me sens plutôt bien. Le plus dur est de rester dans le même état de forme sur toute une saison. Je dois encore monter en puissance et m’améliorer dans certains domaines mais j’ai l’avantage de travailler dans de bonnes conditions. « Tintin » (Olivier Tingry, entraîneur des gardiens) cherche vraiment me faire progresser dans tous les aspects du poste. Au quotidien, c’est un plaisir de travailler à ses côtés, ainsi qu’avec mes collègues gardiens Erwin (Zelazny) et Yehvann (Diouf). C’est aussi grâce à eux, au staff et mes coéquipiers de champ que je me sens en forme aujourd’hui. À moi de continuer à le prouver pour la suite du championnat.
Source : Site Estac

N’Golo Kanté : «Pourquoi mes parents m'ont appelé N'Golo ?»

N'Golo Kanté (Chelsea) Vs Paul Pogba (ManU)
Il fait aujourd'hui partie des meilleurs milieux défensifs de la planète, N'Golo Kanté est devenu indispensable à Chelsea où il est considéré par Antonio Conte comme un joueur cadre de l'équipe. Kanté poursuit donc son ascension fulgurante au plus haut niveau, lui qui évoluait encore en CFA 2 en 2010.
Lors d'une interview accordée à L'Equipe Magazine, le joueur de l'Equipe de France a d'ailleurs livré une superbe anecdote en rapport avec cette incroyable progression et surtout son prénom : «Pourquoi mes parents m'ont appelé N'Golo ? C'est le nom d'un ancien roi au Mali. Un roi qui a démarré de tout en bas pour conquérir un royaume. Le Mali, j'y suis allé deux fois, j'ai encore un peu de famille là-bas. Est-ce que ça me va bien ? Oui, un peu. On peut l'assimiler à ce qui se passe pour moi dans le foot. C'est vrai que l'histoire est belle», a-t-il expliqué.
Pour rappel, Kanté reste sur deux titres consécutifs en Premier League et est international français depuis 2016.
Par Elodie DORMÉ

Parcours du joueur
2001-2010 : Suresnes
2010-2013 : Boulogne
2013-2015 : Caen
2015-2016 : Leicester
2016-2017 : Chelsea


lundi 21 août 2017

Meilleur Malien de la L1 (3ème J. ) : Bryan Dabo impérial !

Bryan Dabo (Saint-Etienne)
Auteur d'un doublé contre le Sporting Club d’Amiens (3-0), samedi, Bryan Dabo semble avoir retrouvé ses sensations après une première saison difficile à Saint-Étienne. Avec une note de 8/10, il prend la tête du classement du «Meilleur Malien de la L1», pour le compte de la 3ème journée.
Bryan Dabo a enflammé le Stade Geoffroy-Guichard contre Amiens (3-0), samedi, en inscrivant un retentissant doublé (40 s.p, 66’). Un retour dans la lumière pour Bryan Dabo, qui compte désormais confirmer dans les prochains matchs avec l’AS Saint-Étienne. En attendant, il occupe désormais la tête du classement du «Meilleur Malien de la L1», pour le compte de la 3ème journée, avec une note de 8/10. Il devance Alassane Plea (7/10), Hamari Traoré (Rennes), Mamadou Samassa (Troyes), Ihsan Sacko (RC Strasbourg), Yves Bissouma, avec chacun une note de 6/10.
Bréhima DIAKITÉ

Meilleur Malien de la L1 (3ème J. )
1er Bryan Dabo (Saint-Étienne) 8/10, 2ème Alassane Plea (OGC Nice) 7, 3ème ex-aequo Hamari Traoré (Rennes), Mamadou Samassa (Troyes), Ihsan Sacko (RC Strasbourg), Yves Bissouma (Lille) 6, 7ème ex-aequo Adama Niane (Troyes), Lassana Coulibaly (SCO Angers), Fodé Ballo-Touré (Lille) 5, 10ème ex-aequo Charles Traoré (Troyes), Bakaye Dibassy (SC Amiens) 4.
Non notés : Bachibou Koïta (SC Amiens)
Absents : Kouamé N’Guessan (Lille), Raphael Diarra (AS Monaco), Adama Traoré «Noss» (AS Monaco), Moussa Sylla (AS Monaco), Almamy Touré (AS Monaco), Kalifa Coulibaly (FC Nantes), Issiar Dramé (Lyon), Abdoulaye Konaté (PSG), Moussa Diaby (PSG), Lucien Zohi (RC Strasbourg), Issa Keita (RC Strasbourg), Amadou Coulibaly «Abba» (FC Nantes), Yacouba Sylla (Rennes), Sega Coulibaly (Rennes), Namakoro Diallo (Rennes), Adama Bakary Soumaoro (Lille), Brahima Doukansy (Marseille), Calvin Haïdara (FC Metz), Bakary Sissoko (Troyes), Sékou Baradji (SC Amiens), Baba Traoré (Bordeaux), Guessouma Fofana (SC Amiens)
Prêtés : Cheick Traoré (Châteauroux/EA Guingamp)

dimanche 20 août 2017

Belgique (D1): Abdoulaye Diaby frappe encore

Abdoulaye Diaby (Club Bruges)
Le Club Brugge est allé logiquement imposé devant FC Courtrai (2-1), ce dimanche, lors de la 4ème journée de la Jupiler League belge. Titulaire pour la première fois de la saison sur le côté gauche de l’attaque Bleu et Noir, Abdoulaye Diaby a marqué le deuxième but à la 49ème minute. C’est aussi son deuxième but personnel cette saison en championnat.
Bréhima DIAKITÉ

Mondial 2018 : Haro sur Alioum Néant !

Alioum Néant, arbitre camerounais
C’est l’arbitre camerounais Alioum Néant, qui a été désigné pour officier la rencontre de la 3ème journée des éliminatoires du mondial 2017 entre le Maroc et le Mali, le 1er septembre prochain à Rabat.
L’arbitre Alioum Néant, est une vieille connaissance du public malien, pour les avoir trichés à plusieurs reprises. Cet arbitre de 35 ans, fait partie des plus mauvais sifflets du continent. La Fédération Malienne de Football peut donc interjeté appel au niveau de la FIFA, pour essayer de changer cet arbitre, qui n’inspire pas confiance. Il devrait assister de ses compatriotes Evarist Menkouandé et Elvis Nguégoué vont officier la rencontre qui a lieu au Maroc.
Quant à la 4ème journée à Bamako, elle sera sifflée par le Malgache, Hamada El Moussa Nampiandraza. Il sera assisté dans sa mission par son compatriote, Ferdinand Jinoro. Le troisième arbitre pour sa part, est soudanais et se nomme, Mohammed Abdallah.
Par Bréhima DIAKITÉ